AMCL 29 !

Nouveau ! Merci de vous inscrire à notre newsletter

Maranello et le Commendatore

Maranello et le Commendatore

Tof sait se faire aider ! Mais c’est ça aussi le club. Alors le commendatore en résine s’est vu peint par Philippe, à l’huile cela va de soi. L’usine de Maranello, elle, est le fruit du travail d’Yves, en spécialiste du canton, et du dépron.

 

Des figurines au 1:24, de Neil, tout comme la peinture qui a fait parler tant en expo, pourtant des plus joliment réalisées sur la livrée spéciale de 2007, année ou apparaissait des courses de chars en nocturne… La livrée est resté nommée spéciale 2007 ( ou Mica Red ), n’en déplaise aux obtus qui croient encore qu’il y a qu’un seul rouge Ferrari.

Enzo? lui est au 1:18e en résine.

 

à coté de lui, un buste du chef « cheval cabré » ? Nan, Tof vous racontera la vraie histoire de l’emblème, et de ses origines, en 14-18. Jean-Yves pourrait le faire aussi, sur un Spad de Francesco Baracca, car c’était l’emblème de la famille Baracca.

On retrouve en tout cas l’emblème à l’entrée de l’usine historique de Maranello – Modène. Le jaune? Oui les couleurs de la ville de Modène. L’échelle ? 1:24 comme la majorité des voitures de notre Ferrarix.

 

 » – Bon ! on la raconte la vraie histoire de la Scudéria?..

  • ah non Thierry ! recommence pas !
  • en tout cas, en 2017, c’est bien les soixante-dix ans de la maison. Et ça c’est vrai.