AMCL 29 !

Nouveau ! Merci de vous inscrire à notre newsletter

Douglas C-47A Skytrain

Trumpeter, échelle 1:48, par Neil King

Le Dakota comme le nomma la Royal Air Force! Issu du DC3, Mythique avion de l’histoire de l’aviation, le C-47 c’était sa désignation officielle au seins de L’US Army Air Force vola la première fois en décembre 1941. Il fut utilisé sur tous les fronts, Europe, Méditerranée, Pacifique, Asie. Il servait pour le parachutage, le remorquage de planeurs et pour le transport de fret. Son ainé, le Douglas Aircraft Company DC-3 vola la première fois en 1935 pour être mis en service en juin 1936.

La Maquette :

Au 1:48, elle date de 2008. Neil y tenait. Il le reçut un peu en avance de Noël 2017. 2018 allait être l’année de sa construction. Il y eut des échanges entre Thierry et Neil, qui avait très décidé d’éclairer la bête. Au montage, plastique et photo découpes, de l’intérieur, qui lui prit pas mal de temps, il avait décidé d’en faire un écorché sur un côté de l’avion, pour laisser visible, cockpit et aménagements. Deux fenêtres orthogonales ( comme des découpes de pièces de la carlingue) montrent l’intérieur éclairé par une légère lumière bleue. Les feux de position, en Leds, sont aussi éclairés.

La décoration choisie est celle d’un appareil engagé dans l’opération Market Garden, au-dessus des Pays-Bas. Les bandes d’invasion apparues en juin pour le débarquement en Normandie, étaient conservées.

Pour la petite histoire… Non Thierry veut pas ! Non! pitié ! Bon ! si on vous le fait. Lorient 2018, Thierry a en charge avec Jean-Yves le montage du stand. Sortie de caisse de la grosse maquette, il lui prit de faire comme d’hab de prendre précautionneusement par le fuselage l’avion pour le sortir. Oui, mais voila, le dit avion était lié à sa base diorama en herbe par l’alimentation des Leds. Vous imaginez le résultat. Neil devait venait rejoindre que le lendemain, ce qui valut à Thierry de grands moment de solitude le samedi, et de triste honte le dimanche en annonçant la bêtise! Quelques mois plus tard, après quelques essais infructueux, un sms faisait retrouver son sourire à Thierry, Neil avait pu rattraper les câbles et l’avion est de nouveau éclairé, et toujours fixé à sa base. ( Histoire transmise avec l’autorisation de Thierry ! ).

Thierry, lui, depuis fait chaque vendredi au club trois fois le tour de la salle, à genoux en se flagellant avec du « stretching sprue » ( plastique étiré à la flamme ).